Quel type de parquet pour quelle pièce ?

Le bois est un matériau noble et chaleureux pour le sol, qui s’intègre parfaitement à tous les intérieurs. Il se décline dans une multitude de teintes : clair, naturel ou foncé.

Selon la fréquence de passage, il est essentiel de choisir un bois résistant pour son parquet, qui supportera l’usure. Idéalement, l’épaisseur du parquet est entre 14 et 16 mm, pour une meilleure durabilité. Au fur à mesure du temps et de l’usure, les teintes foncées du parquet auront tendance à s’éclaircir et les teintes claires prendront des sous-tons foncés.

Le parquet est un revêtement très apprécié : bon nombre de Français choisissent des parquets, pour son côté solide, grâce à une couche d’usure de 2,5 mm.

Le parquet, un revêtement chaleureux pour les pièces de vie

Bureau, salon, chambre… toutes ces pièces sont parfaitement adaptées pour la pose d’un parquet. Pour les petites pièces, comme le bureau ou la chambre, préférez les petites lames étroites. Pour les grandes surfaces, comme le salon, vous pouvez opter pour des lames larges, afin de faciliter la pose.

Le parquet flottant convient à toutes les pièces de la maison. Facile à poser, il peut être manié par un débutant en bricolage. Les lames sont collées entre elles ou clipsées. Le bois est un matériau vivant qui réagit au temps et aux variations de températures. C’est pourquoi il est vivement recommandé de laisser 8 mm de battement tout autour de la pièce, c’est ce qu’on appelle communément un espace de dilation périphérique. Si votre habitation est mal isolée ou que vous habitez en appartement, vous devez posez une couche d’isolation phonique et thermique.

Le parquet stratifié est un revêtement avec une couche d’usure recouverte d’une feuille de papier enduite de résine et imprimée pour imiter le bois. Idéal dans les chambres, ce type de parquet se nettoie très facilement. Le but est d’enlever la poussière, pour cela, des lingettes dépoussiérantes contre l’électricité statique et l’aspirateur suffisent. Comme parquet et eau ne font pas réellement bon ménage, un passage hebdomadaire d’une serpillière bien essorée sans produit d’entretien est recommandé.

Si vous disposez dans votre habitation d’un sol chauffant, seul le parquet collé est autorisé dans toutes les pièces de la maison. Enfin, un parquet cloué donne un côté ancien à votre habitation, parfaitement dans l’air du temps. Toutefois, il est préférable de le réserver aux maisons en construction.

Osez le parquet dans une salle de bain et une cuisine

La salle de bain et la cuisine sont des pièces dans lesquelles on aime avoir un sol facile d’entretien, tel que le carrelage. Toutefois, il n’est pas impossible de poser du parquet dans des pièces dites d’eau : il est simplement impératif de choisir un parquet massif collé. Le bois exotique est particulièrement recommandé comme le teck. Grâce à des capacités imputrescibles, il est hautement résistant.

Si vous avez un carrelage dans votre salle de bain ou votre cuisine, il est possible de poser un parquet sur le revêtement précédent, sans avoir à l’enlever. Vous pouvez placer une sous-couche isolante d’au moins 3 mm et poser un parquet flottant. La sous-couche est obligatoire en copropriété. Il est également possible de poser un parquet massif directement, à condition de le coller avec un produit spécifique. A noter qu’une finition vitrifiée du parquet est optimale, pour un entretien similaire à celui du carrelage.

Enfin, le choix de l’essence et la couleur du bois est à déterminer en fonction de son intérieur. La tendance est au parquet ayant un aspect de vieux plancher. Les nœuds et les veines du bois sont apparents : il est même possible de les mettre en valeur grâce à l’application d’une huile.

Les commentaires sont fermés.